Le 25 janvier 2020 à 20h00

Brahms Requiem

Cathédrale Sainte Croix des Armeniens

 

cdp-affiche_brahms-requiem_web

L'une des plus dramatiques œuvres de Brahms, Un Requiem Allemand est une véritable méditation sur la mort.

Le Chœur de Paris et son chef Till Aly ont choisi la version originelle dite « londonienne » à deux pianos.

Son interprétation demande un haut niveau technique, raison pour laquelle elle est rarement interprétée. Le Chœur devient ainsi l'acteur principal de cette œuvre dont l'intervention des solistes n'est qu'exceptionnelle : celle du baryton qui exprime l'angoisse de l'homme face à la mort et de la soprano qui chante la consolation après la mort.

L'absence de l'orchestre confère à cette version une intimité, une force et une ferveur particulières.

L'accompagnement à deux pianos n’est pas une réduction du Requiem mais plutôt sa réécriture, une réinterprétation créative que seul un virtuose du piano comme Brahms pouvait réaliser.

C'est une version où force expressive se conjugue avec intimité, un dialogue direct  et immédiat entre public et musiciens .